Bien connaître son enfant

...ou LA LUNE EN SIGNES, pour comprendre à la fois

les bébés et les enfants.

Selon l'astrologie, il existe douze types de bébés (et d'enfants), 

chacun ayant des caractéristiques bien particulières, qui nous sont données par la lune.

QU'EST-CE QUE LA LUNE EN ASTROLOGIE?​

 

La lune correspond à ce qui se construit en premier dans le psychisme de l’être humain,

quelques instants seulement après sa naissance. Elle représente donc une couche d’être

ancienne, archaïque : c'est la force qui nous pousse à vivre, c'est-à-dire, étymologiquement

parlant, nos pulsions. Ces pulsions, évidemment, sont localisées dans notre corps, qui nous

permet à la fois de nous sentir exister et de faire exister le monde. En effet, tant que notre

corps n’était pas là, le monde n’existait pas, pour nous.
Notre corps vient au monde et le monde, simultanément, vient dans notre corps. Cette naissance ensemble porte le nom de Co-naissance : notre être et l’univers intimement reliés ( signalons au passage que l’astrologie a pour vocation de décrire cette relation et d’éclairer son cheminement).
Comment vivons-nous, primitivement, cette relation nouvelle au monde ? Par notre état de bébé, bien sûr, c'est-à-dire, répétons-nous, avec une  appréhension purement pulsionnelle, instinctive, émotionnelle de ce qui est.
Et ce que l’astrologie nous dit à ce propos, c’est qu’il existe douze manières, toutes marquées par la plus pure spontanéité, de vivre cette appréhension, selon la présence de la lune dans chacun des douze signes.
La pulsion est une chose, mais comme nous sommes dès notre premier souffle en interdépendance avec le monde, en l’occurrence en premier lieu notre mère, deux cas de figure se présentent :
1) Le monde est généreux : par l’entremise des parents, il donne  pitance  à ses besoins. L’enfant développe par conséquent une tranquillité, une quiétude, car il sent, donc il sait, que le monde répond à ses besoins. Il forge ainsi en lui une puissance qui va lui rester plus tard dans sa vie. Cette puissance, c’est la capacité de faire confiance au monde, qui saura s’occuper de lui. Il n’est pas anodin que l’idéogramme chinois signifiant le bonheur représente un bébé qui dort, parfaitement rassuré, dans les bras de sa mère.
Le chemin de vie se dessine dès notre plus lointaine enfance.
Si notre  « lune » de bébé est bien "alimentée", nous voilà de ce fait dopé pour toute la vie. On sait que l'on peut faire confiance à l’autre, se sentir en sécurité. On dort bien, on est à l’écoute de son corps. C’est un élément de bonne santé.
2) Le monde est dur : lorsqu’on devient parent, on se retrouve ipso facto en prise avec sa propre enfance et ses éventuelles insécurités. Il se peut qu’il y ait quelques interférences entre les besoins spécifiques du bébé et ce que nous pouvons vivre de la relation avec lui. Le bébé sent cela, naturellement, et s’adaptera à la situation en se dispensant, dans la mesure du possible, d’exprimer ses besoins.
Le rapport au corps, au sensible, à l’émotion, à ce qui ne se dit pas et qui pourtant existe, insiste plutôt, est du domaine de la lune. Il est, certes, très difficile de mettre des mots sur des sensations : c’est à vrai dire un travail de poète. L’astrologie, en effet, est fondamentalement un art poétique qui consiste à mettre des mots sur l’indicible, sur l’invisible... Fait d’importance, les astrologues des premiers temps ne cherchaient-ils pas les lumières dans la nuit ?
Chaque signe du zodiaque est porteur d’une énergie spécifique.
Il sera donc intéressant de voir ce que donne la lune dans chacun de ces signes, ce qui nous permettra de décrire les besoins émotionnels et les caractéristiques les plus spontanées du bébé et de l’enfant.
Connaître la nature de son bébé et de son enfant est en effet une chose importante car, devenant parent, on est ramené soi même à sa propre enfance, à ses éventuelles fragilités. Il s’ensuit qu’ il y a des interférences, des craintes que l’on nourrit à l’égard de ses enfants. Entre les caractéristiques de l’enfant telle qu’on les perçoit et les projections inconscientes que l’on fait sur lui en fonction de sa propre enfance à soi, il est impossible d’être vraiment objectif.
L’astrologie peut aider à prendre un peu de recul, en décrivant la nature propre de son enfant. Des empêchements psychologiques, d’ailleurs lisibles dans le thème natal, peuvent certes interférer, il n’en demeure pas moins que la source est là. Creusez, vous trouverez. L’astrologie est un livre de sourcier. Il y a des sources, par ci par là, au nombre de douze. On peut chercher : elles sont parfois bien souterraines mais elles sont là.

LUNE en BELIER

L’énergie du bélier étant une énergie d’individualisation, on va donc avoir un bébé puis un enfant très vivant, qui va s’exprimer de manière extrêmement simple et directe.
Il a des émotions intenses, éruptives, qui ne vont pas durer longtemps. Il veut tout, tout de suite. Très impatient et réactif, il supporte mal les contraintes. Ses colères, vives, fulgurantes même, sont cependant de courte durée.
Le bébé Bélier est extrêmement impulsif, fougueux. Il a une belle voix, puissante, qu’il utilisera avec plaisir. Ainsi, il criera facilement, se montrant même un peu braillard. Ses fièvres sont intenses, mais retombent vite. Sa nature le pousse à vivre par à-coups et l’aventure le stimule. Il cherche très tôt à s’évader de son parc, se dressant sur ses bras, se cognant à droite et à gauche pour se frayer un chemin dans le monde. Des plaies et des bosses à la tête, le plus souvent, viennent sanctionner ses imprudences. Il avance, en effet, systématiquement, à coups de tête, au sens propre (le sens figuré se révèlera plus tard…). C’est un bébé plein de vitalité, qui peut tout à fait être une bonne pâte, à condition qu’on l’ encadre de manière ferme et souple à la fois, ce qui n’est pas sans demander à ses éducateurs beaucoup de psychologie. D’un côté il faut lui donner des repères, des cadres explicites pour le protéger de son tempérament risque-tout, qui aime prendre des risques et a donc tendance à s’exposer. Mais il ne faut pas le brider pour autant. Il est important de lui laisser une zone d’exploration et de lui poser des interdits explicites.
Plus tard, devenu enfant, il est tout à fait apte, si la parole de ses éducateurs est juste, à respecter ceux-ci avec ferveur. Mais s’il ressent en revanche l’arbitraire, la loi du plus fort, il est alors capable de devenir agressif, de manière incontrôlée, explosive.
Ce n’est pas un enfant compliqué, c’est un simple. Mais il faut savoir qu’il est fortement extraverti. L’idéal pour lui est sans doute d’être accompagné sans trop de rigueur excessive et de disposer d’un territoire où il puisse exprimer sa nature combative et pionnière. Ce qui fait du bien à l’enfant, qui le remplit de bonheur, c’est le sport. Plus il se dépense, plus il brûle des calories, mieux il se porte.

LUNE en TAUREAU


L’énergie Taureau est une énergie d’accumulation. Avec la lune (les besoins vitaux) on aura un bébé qui va chercher à téter longtemps, aimant rester très longtemps au sein. Il y a un lien extrêmement sensuel avec la mère chez ce bébé-là. Le bébé Taureau a une relation au sein maternel absolument remarquable. Il est gourmand, voire goulu. Il demande de manière constante de la quantité et il fait durer le plaisir, pouvant même manger jusqu’à régurgiter. Après, c’est le sommeil et un laisser aller très calme, très paisible.
Très sensuel, il dort beaucoup, aime la bonne chère : c'est un très bon vivant.
Il va adorer être cajolé, touché, caressé : son rapport spontané à la vie, à l’autre est essentiellement tactile, passe donc par le contact physique, épidermique et par les mains en premier lieu.
D’ailleurs,  des dons de masseur peuvent  souvent se révéler plus tard.
Il aborde la vie avec placidité du moins jusqu’à ce qu’une contrariété apparaisse.Par exemple, si notre bébé Taureau attend le biberon et sent qu’il y a du retard, il attend, attend encore, et si rien n’arrive,  il va préparer une colère, et quand celle-ci adviendra, contrairement à celle du bébé Bélier, elle sera véritablement efficace et impressionnante, pour lui-même comme pour les autres.
Il est important, dans la mesure du possible, de donner à l'enfant Taureau un accès à la nature. Il a un rapport privilégié avec la mère nourricière, la mère nature, un panthéisme qui le fait participer à l’âme de la nature et s’il vit entre le béton et le bitume, il y a quelque chose qui lui manque et qui est plus douloureux pour lui que pour les autres enfants.
Une autre caractéristique de cette nature enfantine, c’est qu’il va avoir tendance à accumuler les choses. Il va vouloir instinctivement garder les objets par devers lui. Par exemple il ne prêtera pas volontiers ses jouets, manifestant en quelque sorte  son « instinct du propriétaire ». Quelque peu jaloux et possessif, volontiers rancunier, cet enfant aura du mal à partager, à distribuer, à échanger. Il sera bon de lui inculquer le sens du partage, du don.
Les dysfonctionnements de la lune en Taureau se traduisent souvent par des problèmes de la sphère ORL.


LUNE en GEMEAUX

Le bébé Gémeaux est marqué par la curiosité. Ce qui compte pour lui, c’est la découverte, l’échange, le fait d’aller à droite, à gauche, n’importe où, au gré du vent.
Son appétit peut-être un peu capricieux, car il mange selon les humeurs. Si une émotion l’intéresse, et l’occupe pendant un moment il en oublie de manger et se rattrapera au prochain repas. Cela fait partie de sa nature.
Cet enfant a besoin d’une mère qui lui laisse explorer le monde et qui lui permettre d’aller voir ailleurs. Voilà un bébé extrêmement mobile, vif, changeant d’humeur très rapidement. Tout à l’heure il était triste, et voilà qu’il éclate de rire. Il passe d’un état à l’autre avec une rapidité confondante, ce qui demande aux parents, et à la mère en particulier une souplesse assez conséquente. Il faut qu’elle suive le mouvement puisqu’il change sans arrêt d’humeurs.
Son besoin de changement est un besoin fondamental.
Prenons un exemple : aujourd’hui il éprouve l’envie de changer d’endroit autour de la table familiale. La chaise haute il faudrait la mettre de l’autre côté. Cela lui va bien, ce changement de perspective lui plaît, le satisfait. Il  s’accommodera facilement de ne pas manger toujours à la même heure, contrairement au bébé Taureau… Lui, il s’adapte et quand bien même on ne mange pas, ce n’est pas grave : « il faut manger pour vivre et non vivre pour manger »! Lui, il mange du vent, de l’air, il surfe à la surface du monde, ce bébé gémeaux. Ce qui l’intéresse, c’est le papillon qui vole et qui vient de se poser, là ! Et quand le papillon s’en va, alors tout à coup il s’aperçoit qu’il a quelque chose à manger et il mange. N’étant fixé nulle part, il est plus que tous les autres bébés dépendant de ce qui se passe alentour. Il adore se déplacer. Emmenez-le en promenade : il est aux anges. Prenez le dans votre voiture, il voit du monde, des choses qui se déplacent : c’est le bonheur. Vous sortez danser, n’ayez pas peur, prenez le : il y a de la musique durant quelques heures, vous êtes bien et lui aussi ! Après il retrouvera la maison et ses habitudes, il retrouvera ses ancrages.
Il a donc besoin d’aller et de venir, de se déplacer dans le monde, d'éprouver ce qu’est le monde ; besoin d’exercer sa curiosité naturelle. Il est un grand curieux. Souvent fluet, plutôt vif, il peut avoir même quelques petits tics de visage et toujours une grande mobilité des yeux, un regard vif..
Enfant, il a des lubies. Les enseignants ont d’ailleurs souvent du mal à comprendre ce genre d’enfants. Un beau jour, il s’intéresse à la géographie – et cela durera pendant un certain temps - parce que il y aura été touché par la beauté d’une montagne lui ayant donné envie de s’intéresser au relief de la Terre. Deux mois plus tard, subitement lassé, il passera à tout autre chose, la musique par exemple, le temps, limité, d’une nouvelle exploration.
Il ne faut pas hésiter à l’amener dehors. Les changements de décor lui réussissent et lui donnent prétexte à raconter ce qu’il a vu. Il adore raconter, parlant autant avec les mains qu’avec les mots. Il a des dons de comédien. Il apparaît, simplement, et par une mimique, un rien, il peut facilement provoquer le rire de l’assistance.
Le génie Gémeaux, c’est de faire naître des images, sur le champ, sur les ailes du vent.
C’est un enfant assez sociable, qui sera probablement amené à connaître beaucoup de gens.

LUNE en CANCER

Le bébé cancer est un bébé très attaché à sa mère, en fusion totale avec elle, qui a un grand besoin de sécurité et d’intimité : une maison stable, ordonnée, une famille traditionnelle de préférence, une routine lui procurant des repères, des horaires réguliers par exemple pour le repas, pour le coucher. Il a besoin de rituels. La dynamique Cancer étant la stabilisation du monde extérieur, on aura par conséquent un bébé extrêmement attaché à sa sécurité matérielle. Il lui faut un cadre sécurisant, avec des habitudes, car il a besoin d’une grande stabilité dans le foyer. Le Cancer se défend du monde extérieur. A l’image du crabe, il est dur dehors et mou dedans. La stabilité du foyer lui donnera cette sécurité intérieure, qui lui permettra de vivre son « mou », c'est-à-dire d’exprimer et de partager son hyper-sensibilité. Son sens poétique l’amène dans des dimensions inénarrables, à l’instar du poète Charles Baudelaire, qui illustre magnifiquement cette lune en Cancer dont il était porteur : « L’innocent paradis des senteurs enfantines, est-il déjà plus loin que l’Inde et que la Chine… » Belle évocation de ce monde d’avant la souffrance de la séparation, ce monde de l’osmose primitive avec la mère où tous les mystères de la vie sont là, là où, en deçà des mots, tout est vécu par symbiose, par capillarité immédiate de psychisme à psychisme, d’âme à âme...
Son imagination est souveraine. On a affaire à un poète, un artiste, un musicien. Il appréciera tout particulièrement, dès son plus jeune âge, qu’on lui raconte des
histoires, surtout celles commençant par « Il était une fois… ». Enfant, il tirera le plus grand profit d’une initiation artistique pour qu’il puisse trouver à exprimer ce monde onirique qu’il porte en lui.
Il a horreur des contraintes, des séparations et, pour conjurer celles-ci, il a une tendance certaine à se réfugier dans le rêve, à se raconter des histoires sur « l’innocent paradis des senteurs enfantines » pour éviter de se confronter à la dure réalité du monde. Il peut même plus ou moins se fermer, imitant le crabe qui se cache sous son rocher.
Il est donc très important pour cet enfant qu’il puisse disposer d’un outil artistique lui permettant d’exprimer son imaginaire, sa grande sensibilité. Il est très doué.


LUNE en LION


C’est un bébé qui se fait remarquer et, spontanément, se débrouille pour organiser l’univers autour de lui. Il est naturellement attirant et focalise forcément l’attention des autres, rassemblant très vite toute la famille autour de lui. Son pouvoir magnétique, puissant, « crève les yeux ». Rien d’étonnant par la suite à ce qu’il en use et abuse : c’est en quelque sorte le roi (ou la reine) Soleil . C’est un bébé qui est souvent très gratifiant pour les parents, particulièrement pour la mère, dont il peut être la fierté. Sa prestance corporelle semble là pour signifier une noblesse innée, qui apparaîtra plus manifestement encore plus tard dans l’enfance. Il avance droit, en effet, majestueux, parfois un peu ombrageux. Le problème c’est qu’il connaît l’effet qu’il produit. Il va attendre donc de l’environnement des applaudissements perpétuels ou à tout le moins des appréciations laudatives sur ses qualités. Naturellement, il s’attend à ce que sa mère soit à sa disposition, ce qui n’est pas toujours de tout repos pour cette dernière. Et si maman a d’autres soucis, ou - horreur ! - un autre enfant dont elle ait à s’occuper, c’est pour lui la catastrophe. Il est alors capable de piquer une crise spectaculaire, se roulant par terre, criant et tempêtant, fulminant contre le seul vrai crime susceptible de le faire sortir de ses gonds : le crime de lèse majesté.
A l’école, très souvent, on le choisit comme « chef de classe » et on le met au premier plan. Il adore cela. Il aime beaucoup se mettre en scène. Pour les éducateurs, vu la propension de cet enfant à prendre la place de tout le monde, il sera indispensable de mettre avec lui les choses au clair, d’avoir une autorité juste, et de l’amener à développer le sens du partage, en lieu et place de sa tendance au « Moi Je ». Par ailleurs, ces enfants ayant la lune en Lion sont extrêmement actifs et énergiques. L’exercice physique leur est donc tout à fait bénéfique, indispensable même. Sans quoi il risquent d’ utiliser toute leur énergie à râler sous prétexte qu’ils sont mal jugés, insuffisamment aimés, etc..
Le sport, particulièrement le sport d’équipe, leur est profitable.

LUNE en VIERGE


C’est un bébé qui a besoin que les choses suivent un ordre régulier : on mange à telle heure, on se couche à telle heure, on fait sa toilette à tel moment. C’est un bébé qui a besoin de ces repères et tant qu’ils sont là, tout va bien. Il est très routinier et c’est cela qui lui procure un sentiment de sécurité. L’imprévu ne lui convient pas du tout et est carrément contraire à ses besoins.. Il sera profitable pour la mère qu’elle puisse prendre en compte le besoin d’ordre de son enfant. Imaginez un milieu familial qui, pour diverses raisons, est un milieu où on mange à toutes les heures. Cela risque de se répercuter sur la santé de notre bébé Vierge qui pourra développer des problèmes intestinaux, diarrhée ou constipation, lui permettant d’exprimer un malaise qu’il ne peut traduire en mots.…
Devenu enfant, à l’école par exemple, il a besoin d’explications. Il faut qu’on lui explique la marche à suivre. Si les éducateurs sont rationnels en décrivant les étapes de leur démarche, tout va bien. S’il a affaire au contraire à des éducateurs « inspirés » et improvisateurs, c’est la panique ! Il se ferme, ne comprend pas, devient cancre. Il faut qu’on lui explique par le menu comment fonctionnent les choses du monde. S’il a cela, si on lui donne une marche à suivre,  il sera très studieux et efficace, tout en demeurant discret et modeste. C’est un enfant qui sera très sérieux, volontiers timide d’ailleurs, relativement solitaire, un peu cérébral car toujours soucieux de « prévoir comment ça va être après ». Ce qui le perturbe grandement, c’est justement l’imprévu.
C’est un enfant qui a un bon sens pratique. Il sera heureux que l’on  sollicite ses dons pour le bricolage.


LUNE en BALANCE

 


La dynamique de la Balance est de faire plaisir aux gens. Rien d’étonnant donc que nous ayons ici affaire à un bébé très charmant, qui a un sens inné de la conciliation : si c’est bien de dormir de 8 heures du soir jusqu’à 8 heures du matin : pas de problème ! Il sait, relativement, se faire oublier. Il n’est pas contrariant, mange volontiers ce qu’on lui sert sans rechigner, avec le sourire. C’est ainsi qu’il développe un charme redoutable. Evidemment c’est « la coqueluche » de tout le monde. On le trouve gentil, charmant. Il n’y a rien à redire. C’est une pâte d’enfant. Il y a un pouvoir magnétique qui émane de cet enfant et qui capte l’attention d’autrui. C’est le charme. Il s’ingénie à satisfaire tout le monde, à être en harmonie avec les autres, s’oubliant éventuellement quelque peu... ce qui risque, enfant, de lui poser quelques petits problèmes. Pour quelques signes d’intérêt en effet, qu’il aura tendance à prendre pour des marques d’amitié ou d’amour, il est capable de lier amitié avec des personnes qui ne lui seront pas forcément bénéfiques..
Contrairement à l’enfant Bélier, il cherche à se fondre dans le groupe, à être accepté par les autres : pour éviter qu’il se fasse « marcher sur les pieds » les éducateurs devront lui faire apprécier la réalité des relations humaines, parfois rugueuse, que son besoin d’harmonie à tout prix – et sa sainte horreur de l’agressivité- lui fera naturellement éviter de voir.
Il a besoin de recevoir des marques d’affection, le plus souvent possible. Sans ces signes de reconnaissance et d’estime, il a tendance à dépérir. Les ruptures sentimentales l’affectent particulièrement.
L’enfant Balance a une nature délicate. Il est un artiste, qui à l’inverse de l’enfant Cancer, artiste plus intimiste, a besoin de montrer ce qu’il fait. Là encore, c’est la relation qui prévaudra. S’il fait de la guitare, ou du piano, ou s’il manie un art de la parole, ce sera pour dire, pour communiquer quelque chose aux autres. Il aimera bien se produire sur scène, en groupe de préférence.
C’est un enfant doué, donc, pour les arts, la musique, l’art de la parole, l’art de la communication. On a tout intérêt à lui donner un moyen d’exprimer sa nature artistique, car cela lui permettra de ne pas tout investir dans la relation, son domaine de prédilection, mais aussi son talon d’Achille.


LUNE en SCORPION


Le bébé Scorpion est un bébé très fusionnel. Entre lui et sa mère, il y a, nécessairement, des flux permanents d’énergie, d’informations et d’humeurs passant de l’un à l’autre, comme pour tous les bébés… à part que lui fait un avec ce flux, épouse ce flot et, du coup, devient le miroir naturel de tous les états intérieurs de sa mère. Celle-ci, par conséquent, ne pourra véritablement rien lui cacher Si elle se sent bien, l’enfant rayonne ; si elle éprouve une contrariété, le voilà qui s’assombrit… Cette intensité relationnelle amène  dans des profondeurs  qui peuvent même faire peur à la mère tout autant qu’au bébé. Il n’est pas évident, en effet, de vivre à un tel niveau de profondeur. C’est un bébé très exclusif, avec une grande jalousie, un coté très captateur. Il est possessif et extrêmement fusionnel.
Quand l’enfant grandit, que la fusion avec la mère s’estompe, et que ces profondeurs sont très difficiles à vivre, l’enfant mentalise, car il a une peur certaine de contacter ses sensations profondes, tellement profondes qu’il a peur de s’y perdre.
D’un côté il va les chercher en cherchant à faire des expériences un peu extraordinaires, comme le spiritisme, par exemple, et de l’autre il refuse délibérément et avec force argumentations tout ce qui est irrationnel.
En tant qu’éducateur, vous n’avez pas intérêt à mentir à un enfant Scorpion. Sa façon de fusionner lui permet de voir tout de suite que vous mentez. Ce que vous avez dit n’a aucune importance, il a perçu que quelque chose qui ne trompe pas « clochait » chez vous. Et comme il est plutôt coriace, voire teigneux, opiniâtre, il va vous faire la guerre - à partir de son intuition qui est juste - pour vous mettre devant le fait que vous n’êtes pas fiable. La relation avec un enfant Scorpion suppose donc une authenticité. A partir du moment où vous êtes authentique envers lui, il n’y a aucun problème. Par contre vous n’avez pas intérêt à le duper, car, de surcroît, il n’oublie jamais.
Cet enfant pose des questions. Il vous met en face de vos problèmes. Mettant le doigt sur les problèmes, il puise là sa force, sa vitalité. C’est un enfant volontiers  assez solitaire qui souvent aura un bon ami avec lequel il sera extrêmement lié  à la vie à la mort : un ami de cœur, un ami avec qui on peut tout partager. Il aimera explorer les profondeurs. Tout ce qui est intérieur le passionne. En cela, il est naturellement psychologue.

LUNE en SAGITTAIRE


C’est un « nomade ». Plus vous le faites bouger, mieux il se porte. Faites-le passer de bras en bras, tout va bien. Si vous connaissez des étrangers, encore mieux. Il va percevoir un langage différent ici, un accent là-bas, les senteurs du couscous, de la paëlla ou de la pizza : tout cela le ravit. Sa dynamique, c’est d’aller voir ailleurs s’il y est. Quand il y est c’est l’inverse, c’est de repartir d’où il vient. Il est toujours en mouvement. A la différence du bébé Gémeaux, il a besoin de participer au groupe. Il faut qu’il y ait du monde autour de lui. Les ambiances cosmopolites lui conviennent tout à fait. Il a donc besoin de bouger de se déplacer, de circuler, de changer d’air et, point à surveiller, de vivre des aventures.
Enfant, il aura tendance à chercher l’exploit à l’extérieur. Prudence donc pour les parents. Il est bon de lui donner la possibilité d’exercer ses talents d’aventurier dans un cadre sécurisé, un club de rugby par exemple. Il adore l’engagement physique, particulièrement si celui-ci implique l’esprit d’équipe : le football, le rugby, le hand-ball par exemple, plutôt que le footing en solitaire.
S’il n’a pas la possibilité de se défouler de la sorte, il pourra éventuellement envisager de faire des coups avec ses copains/copines, et de rechercher, d’une manière ou d’une autre l’exploit…
Il a par ailleurs un grand intérêt pour les livres d’aventure (les jeux vidéo aussi…), les grandes sagas , les récits de grands voyageurs.


LUNE en CAPRICORNE


Voilà un bébé qui n’a pour seul besoin – mais celui-ci est fondamental - que la qualité de la relation qu’il entretient avec sa mère : si celle-ci s’intéresse à ce que ressent son bébé et s’adapte à lui en fonction de ce ressenti en étant parfaitement présente à la relation, tout va bien. Mais si, en revanche, elle pense à autre chose lorsqu’elle s’occupe de lui, lui donnant, par exemple, machinalement la tétée, rien ne va plus. Ce bébé, alors, s’attriste.
Il ne demande pas de marques d’affection particulières. Il n’a pas besoin non plus d’une quantité de jouets, de peluches. En effet, la quantité le submerge, le déstabilise. Son appétit, ainsi, est naturellement modéré. De même, il préfère jouer avec ses quelques bons vieux jouets favoris qu’il aura tendance à garder le plus longtemps possible et à toujours préférer aux jouets plus récents.
Sobre, réservé, discret, il pousse cependant très bien s’il sent autour de lui un intérêt de fond, un amour véritable.
Enfant, il ne se livre pas à n’importe qui. Très sélectif en amitié, il s’accommode fort bien d’une certaine solitude. Avoir des quantités d’amis et faire la fiesta ne l’intéresse tout simplement pas. Ce qui l’intéresse par-dessus-tout, c’est la vérité de la relation. Aussi préfèrera-t-il toujours un bon ami fidèle à une pléiade bruyante de copains et de copines.
Parce qu’il est bien plus intéressé par le fond que par la forme, son attitude sera plutôt mesurée et modeste mais foncièrement véridique. Il montrera ainsi qu’il est quelqu’un sur qui on peut compter. Il y a des valeurs de fidélité, de rigueur, de loyauté que l’on ne retrouve pas à ce point dans d’autre signe. Il a besoin d’essentialité.
Si ce besoin n’est pas satisfait, il peut alors se renfermer quelque peu. On ne voit alors de lui que son côté sérieux et il se gardera bien, dès lors, de se livrer à quelque épanchement qui soit, préférant s’occuper des autres plutôt que d’avoir à demander une attention qui ne viendrait pas.
Pour inverser le cours des choses et accéder à son monde intérieur, cette nature fondamentalement liante et noble à la fois, il n’y a, encore et toujours, qu’un seul sésame : l’attention véritable, l’intérêt pour son être.


​LUNE en VERSEAU ​


Rien de ce qui est écrit dans les livres d’éducation ne correspond à ce bébé. Il peut même paraître un peu bizarre. Ce que l’on prévoit ne lui convient pas. Ses goûts sont très particuliers et il est, pour tout dire, un peu excentrique. Foin des habitudes, routines et autres conventions ! Un jour il n’aura pas faim et ne voudra pas manger, sinon très peu, un autre jour, il changera brutalement de point de vue, bannissant de son horizon une activité qu’il aimait bien la veille encore. La mère devra donc faire du « hors piste », sortir des pistes balisées pour suivre l’évolution de son bébé et comprendre ce qu’il veut. Il n’y a pas de recette à cela, mais une clé : l’authenticité. C’est ce dont il a besoin, fondamentalement. Il va chercher l’authenticité chez les adultes autour de lui. Si elle existe, si sa mère par exemple est très attentive aux besoins qu’exprime son bébé, quand bien même ils ne coïncident pas avec ce qu’elle aurait pu attendre, il n’y a strictement aucun problème. Dans le cas contraire, il aura tendance à manifester une mauvaise humeur qui risque de durer…
Enfant, il aura besoin d’authenticité dans les rapports humains, s’attachant davantage à l’âme de chacun plutôt qu’aux usages régissant la vie collective. Il cherchera des frères et des sœurs en esprit, quel que soit leur milieu, quelle que soit leur couleur de peau. L’important pour lui est d’être relié à des personnes qui le fassent rêver, qui lui donnent l’impression que l’homme est toujours bon et la vie toujours belle. La déception est donc inévitable et peut l’amener à rêver d’un monde où tout le monde est beau et gentil, où il n’y a pas de différence entre les sexes, où il n’y a pas de lien de pouvoir, un monde égalitaire, fraternel. Il rêvera de ce monde-là mais, comme il n’a pas les moyens d’en faire une réalité, il demandera aux parents de s’en charger. A eux de corriger les injustices du monde, tâche qui n’est pas forcément de tout repos. Si par exemple il revient de l’école avec le sentiment d’une injustice à laquelle il a assisté, il demandera à ses éducateurs de s’ériger en justiciers. C’est un enfant sensible aux grands idéaux de partage et de justice. Son besoin de justice est chevillé à sa nature.
Ce grand rêveur, idéaliste, peut tout à fait devenir « accro » aux jeux vidéos en réseau. Il aime partager sa quête d’un monde meilleur avec les copains et les copines « branchés ». Les colonies de vacance et autres centres aérés lui conviennent bien, mais uniquement s’ils proposent des activités originales, plutôt en dehors des normes.
Attention à surveiller ses relations, car son regard sur le premier venu étant toujours  a priori ouvert et favorable, il peut se trouver enclin à se faire duper.


LUNE en POISSONS


C’est un bébé ultra sensible, qui va fusionner avec l’environnement, non seulement avec la mère mais avec tout le monde. Sa sensibilité est véritablement extraordinaire, superlative : c’est celle d’une éponge. Aussi capte-t-il instantanément toutes les vibrations alentour. Est-il pris dans les bras d’une personne déprimée : il deviendra tout à coup sombre, de mauvaise humeur. Peint-on sa chambre en jaune et que cela ne lui convienne pas, le voici inexplicablement angoissé, en proie aux cauchemars. Tout peut l’affecter, les couleurs, les odeurs, le son des voix, le psychisme des gens… Il faudra faire attention à ne pas le confier à n’importe qui, car sa porosité psychique est grande et il est enclin à prendre en lui les problèmes des gens. Ses « antennes » invisibles lui permettent de se mettre en osmose avec qui que ce soit. C’est là que réside son problème : dans l’osmose, la fusion, la distinction entre le moi et le non-moi est tout simplement impossible à faire. Ne sachant pas très clairement ce qui est en lui et ce qui est en l’autre, il peut en quelque sorte se sentir intoxiqué par des choses qui ne lui appartiennent pourtant pas.
Pour le purifier, le calmer, le rendre heureux, la recette miracle consiste à le mettre dans l’eau. Faites-lui prendre un bain : le voilà complètement relaxé, ressourcé, lavé de toutes les scories extérieures qu’il avait accumulé à son insu. Cette nature tire toujours un grand profit de la mer, l’eau de mer ayant un pouvoir particulièrement curatif sur elle.
Plus tard, c’est un enfant rêveur, qui a besoin de dormir beaucoup. Parfois, il aurait même tendance à « dormir debout ». Il  plane, vit la vie plus ou moins comme un rêve éveillé. Il trouvera un grand profit à apprendre une discipline artistique, la musique particulièrement. C’est un musicien. Il a le goût de l’illimité. Le monde est trop petit pour lui et tout ce qui l’agrandit est bienvenu. Si on le met en contact avec le désert, il sera heureux. Amenez-le en bateau, voilà qui va remplir son imaginaire et le faire vibrer intensément. Il faut le mettre en contact avec l’illimité, sans quoi il va chercher celui-ci par des paradis artificiels, ce qu’évidemment il vaut mieux prévenir.
Les activités artistiques lui permettent d’éliminer toutes les émotions emmagasinées qui lui pèsent et lui permettent de se désintoxiquer. C’est un exutoire majeur.
Il a « le cœur sur la main ». Très émotif, sensible et cordial, il est naturellement en empathie avec ses amis, qu’il comprend sans avoir besoin de parler, comme par magie.

Sylvain PECH
Astrologie Analytique
Consultations et Formations​
  • Facebook Metallic
  • Twitter Metallic
  • LinkedIn Metallic

®

  • w-tbird
  • w-facebook

Astrologie Analytique® marque déposée.

Sylvain Pech, Astrologue-Conseil, Formateur et Conférencier.

copyright 2020)